Présentation du SPCIS

Description générale du territoire

La Ville de Sherbrooke est la capitale de la région administrative de l'Estrie. Nouvelle ville depuis le 1er janvier 2002, elle est issue du regroupement des anciennes villes de Sherbrooke, Bromptonville, Fleurimont, Lennoxville, Ascot, Rock Forest, Saint-Élie d Orford, Deauville et d'une partie de la municipalité de Stoke.

Depuis la création de la nouvelle ville, Sherbrooke possède les compétences titre de municipalité régionale de comté (MRC). La nouvelle ville est formée de six arrondissements. Il s'agit des arrondissements de Brompton, de Fleurimont, de Lennoxville, du Mont-Bellevue, de Rock Forest - Saint-Élie - Deauville et de Jacques-Cartier.

Sherbrooke compte 150 751 habitants. À ce nombre, il faut ajouter, de façon récurrente et pour une période de dix mois par année, 15 100 étudiants. L'ensemble de cette population est réparti sur un territoire de 366,4 km2. Le statut de capitale régionale de la Ville de Sherbrooke repose sur divers domaines, soit les services administratifs et publics, les services commerciaux, l'activité économique et le rayonnement touristique.

La présence sur le territoire des universités de Sherbrooke et de Bishop s, des collèges de Sherbrooke, Champlain et Séminaire de Sherbrooke, du CHUS (Hôtel-Dieu et Hôpital Fleurimont), des centres d'hébergement de soins de longue durée (Argyll, Saint-Joseph, d'Youville, Saint-Vincent-de-Paul), ainsi que de différents ministères fédéraux et provinciaux confère à la Ville de Sherbrooke le statut de pôle institutionnel et universitaire de l'Estrie.

La Ville de Sherbrooke se situe au coeur de l'Estrie. Malgré la présence de plusieurs de ces municipalités dans la région administrative de l'Estrie (89 municipalités), près de la moitié de la population réside sur le nouveau territoire de la Ville de Sherbrooke.

Sixième ville en importance au Québec pour ce qui est de la population, après Montréal, Québec, Laval, Longueuil et Gatineau, Sherbrooke occupe une position stratégique de par sa proximité avec les États-Unis. Elle se situe au centre du triangle technologique créé par les villes de Montréal, Québec et des états de la Nouvelle-Angleterre.

*Source: Schéma de couverture de risques en sécurité incendie 2009-09-24